Update 2021 Sex/Life de BB Easton

Bonjour à tous !

Aujourd’hui je souhaite vous parler du succès Netflix de l’été 2021, j’ai nommé Sex/Life écrit par la sublime BB Easton. Son roman, devenu BestSeller aux Etats-Unis, a franchi toutes les frontières pour s’imposer un peu partout sur la planète.

En France, on le retrouve aux éditions Hachette Lab et BMR un peu partout en version numérique et papier depuis le 30 juin 2021.

Infos :

ISBN : 978-2-01-716665-8

Prix 18€

Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Bénédicte Bernier

Design de couverture par BB Easton

Résumé :

L’histoire vraie qui a inspiré la série Netflix phénomène !

Après avoir passé des années à essayer de pimenter ma vie sexuelle, j’ai laissé tomber et me suis tournée vers mon journal. Mon mari magnifique, mais froid n’était tout simplement pas capable du genre de passions auxquelles je m’attendais…
À défaut de vivre la passion, je pouvais l’écrire. Il me suffisait de puiser l’inspiration dans mes souvenirs et me remémorer tous mes anciens amants « bad boys ». Pas besoin d’en parler, ce serait mon secret !
Évidemment, mon mari a trouvé mon journal. Et évidemment, il en a pris de la graine. Alors, j’ai commencé à jouer avec le feu et à influencer Ken avec mes écrits. Et mon petit jeu a très bien fonctionné… jusqu’à ce que Ken se rebelle. Et là, j’ai eu la surprise de ma vie.

Mon avis sur le roman : -18

Ce roman permet un total lacher prise ! C’est drôle, piquant et émouvant.

La plume de l’auteure est addictive par sa simplicité et son franc parler. Sous forme de journal intime, le résultat est extra !

Je me suis régalée du début à la fin.

Personnellement, je ne me verrais pas faire tout ce qui est noté… tout de même, c’est une championne !

Mais commençons par le commencement 😉

La couverture est une invitation à la luxure ! Rose bonbon, comme les cheveux de BB, je trouve ça rafraîchissant.

Et cette mise en page est très originale car on entre réellement dans l’intimité de l’héroïne.

On devient littéralement l’œil voyeur et les oreilles curieuses qui vont se poser de nombreuses questions.

Il s’agit d’une remise en question qui trouvera une seule et unique réponse, vivez votre amour comme vous l’entendez.

Cette histoire, bien que déconseillée aux âmes prudes et sensibles (certains passages sont extrêmement crus), est une ode à l’amour, dans tous les sens du terme.

Mon avis sur la série : -18

Les personnages sont fragiles et leur sensibilité se ressent dans la version française. J’ai préféré regarder cette première saison diffusée sur Netflix en version originale pour ressentir les intentions des acteurs.

Les scènes sont TRES charnelles et les couples semblent sincères. Ne pas laisser vos codes d’accès à vos enfants !!!

MAIS, certains passages m’ont interpellée… Comme dans l’épisode 3 sous la douche, OUI, vous voyez de quoi je veux parler ! Brad, on en parle de la proéminence légèrement retouchée selon moi ? Bon, il est vrai que des Rocco Si Fredi, ça existe, mais là !! Heu, laissez-moi être perplexe 😉 Et là, je chuchoterais à l’actrice : Ma pauvre dame, vous avez été montée par un âne et pas qu’un peu ! Dire qu’elle est en couple avec lui dans la vraie vie. Sa démarche de canard a une explication à présent ! (Pardon c’était méchant et totalement injustifié.)

Puis, l’épisode 7, avec la scène HOOOOOT de Monsieur Cooper qui se fait « bizouiller ou léchouiller » pour rester polie par la femme de son collègue… je dis NON ! Argh ! Que ça m’a énervée ! Et l’autre, elle reste là à regarder son mari en mode « choquée », mais elle attend bien qu’il ait terminé avant de réagir ! Tsss

Et puis ce final avec l’épisode 8, je me suis dit, chouette, leurs problèmes se résolvent par les concessions et les compromis, c’est ce que tout le monde fait, non ?

Ca partait si bien… pour finir en cacahuète !

Je me demande ce que la saison 2 nous réserve, parce que là, je reste sur ma faim 😉

Pour la petite anecdote, je n’ai toujours pas regardé la saison 2 depuis…

Dans l’ensemble, ce que je retiens de cette première saison diffusée sur Netflix (non je ne touche pas de commission à chaque fois que je les mentionne, promis). Du sexe, des dépressions, des frustrations, des ambitions et des pratiques extrêmes en matière de tentatives maladroites de rapprochement. Derrière tout ça, une femme à bout, épuisée moralement et physiquement, certainement en proie à un syndrome post-partum, mais également un homme bon et bienveillant qui se retrouve dans un tourment infernal pour tenter d’aider sa femme. Une histoire d’amour comme on ne la connaît pas. Elle, qui resasse ses souvenirs torrides avec ses ex en comparant sa vie passée à sa vie présente et Lui, perdu à tenter de s’aligner sur les compétences sexuelles de ses rivaux.

Une histoire d’amour extravagante car elle remet en question l’équilibre d’une famille, d’un couple, de tout un foyer.

Ce qui dérange le plus, c’est l’inversion des rôles habituels. N’oublions pas que les hommes ont la réputation d’être volages, de chauds-lapins, d’éternels insatisfaits. Lorsqu’une femme agit de la sorte et que celui-ci se retrouve être la « victime », la première réaction est le recul. On ne veut pas être mêlé à ce genre de pratique qui n’entre pas dans les bonnes mœurs…

Interview de BB Easton !

Vous avez bien lu. L’auteure m’a fait l’honneur d’accepter de répondre à quelques questions. Je lui en suis infiniment reconnaissante car elle est adorable.

Ca, c’était prévu pour fin 2021…

Eh bien, après une période un peu chaotique qui nous emmène en mai 2022, je n’ai finalement pas eu le privilège d’avoir mon interview avec la charmante BB.

Ce n’est que partie remise !

Elle a été très gentille et je pense sincèrement que son emploi du temps de folie l’a obligée à faire des choix parmi les nombreuses sollicitations qu’elle a dû recevoir.

Je ne lui en tiens absolument pas rigueur car sa plume est extrêmement drôle et son histoire vaut une bonne séance chez le psy, les larmes en moins… quoi que, avec les fou rires, les larmes ne sont jamais loin 😉

Je la remercie tout de même pour ses gentils mots.

Je vous invite à découvrir son roman drôle et addictif, mais s’il vous plaît, ne le laissez pas traîner n’importe où 😉

#13 Ladie’s Men : Nick

Bonjour à tous !

Aujourd’hui, je souhaite vous parler du troisième tome de la saga Ladie’s Men de K.T. Tryon : Nick.

A venir prochainement 😉

Résumé :

Je vous propose un résumé non officiel, car le roman n’est pas encore paru 😉

Suite à un traumatisme, Nick est frappé d’amnésie, mais s’il ne s’agissait que de ça…

Trois demoiselles se présentent à lui comme étant leur petite amie, ce qui crée une suite d’évènements plus que probables.

Notre troisième séducteur est perdu, il doit faire un choix entre deux blondes et une rousse. On se croirait presque dans les Drôles de Dames, mais il n’en est rien !

Chacune a une bonne raison de convoiter le bel Apollon et va tout faire pour la lui cacher.

Un bras de fer entre les jeunes femmes va se jouer. Qui en sortira vainqueur ?

Mais la question la plus importante est : Qui éprouve de vrais sentiments ?

Mon avis :

L’histoire est originale et complètement différente des autres séducteurs.

D’abord, la perte de mémoire met Nick dans une position délicate.

Il se retrouve avec trois femmes sur le dos, ce qui ne semble pas le déranger plus que ça au premier abord.

Chacune clame son amour pour le bel Apollon. Pourtant, le doute s’installe dans l’esprit de ce dernier.

C’est alors qu’il tente une expérience pour déterminer avec laquelle de ces demoiselles il poursuivra l’aventure.

Il teste chacune de diverses manières, plus ou moins charnelles (n’oublions pas son pêché mignon pour la chair).

Une intrigue prend place suite à des révélations sur les réelles intentions des prétendantes.

Quel sera le choix final de monsieur Carpenter ?

La réponse se trouve dans le roman 😉

Je remercie KayT pour l’envoi de son roman dans le cadre d’un service presse qui se poursuit sur sa correction.

#6 Ladie’s Men : Cade

Bonjour à tous !

Aujourd’hui, je vous propose de découvrir le second séducteur de la série Ladie’s Men écrite par K.T. Tryon : Cade.

Résumé :

Warren, Cade, Nick, Lankh et Shawn, sont cinq amis, tous très séduisants.

Mais, ce sont aussi des chasseurs qui multiplient les aventures.

Ils se sont juré de ne jamais tomber amoureux.

Sauf que… même le plus rusé et le plus habile des prédateurs peut se faire piéger.

Les chiens ne font pas des chats.

Ce dicton occupe mon esprit depuis que j’ai découvert l’identité de mon père biologique.

On dit que la curiosité est un vilain défaut.

J’aurais dû en effet m’abstenir et m’en remettre à cette citation maintes fois vérifiée.

À présent, je dois composer avec cette révélation qui me pèse, aussi obscure que lourde à porter.

Moi, Cade Hunter, coureur de jupons invétéré et baiseur impénitent, je ferais fuir n’importe quelle femme avec ce triste secret que je garde sous silence.

À commencer par cette jeune femme aux yeux violets, surnommée le Glaçon, qui m’attire malgré qu’elle soit mère d’un bébé.

Mais ni son enfant ni mon secret ne me détournera de l’objectif que je me suis fixé : la mettre dans mon lit. Quelles que soient les méthodes utilisées.

Et je réussirai.

Coûte que coûte.

Foi de prédateurs.

Mon avis :

Nous retrouvons la plume de K.T. avec le second séducteur de la série
Ladies’Men : Cade.

Il est gynéco et coureur de jupons. Rien ne devait rompre la boulimie de
chair du bellâtre.

C’était sans compter sur la sublime Kimberly et son incroyable… froideur.

Lors d’une pause bien méritée, Cade se retrouve ouvrier pour aider un ami.

Pas besoin de se poser la question, il profite de la situation 🙂

Les muscles, les filles aiment ça !

Son corps d’Apollon lui permet de conquérir un maximum de mannequins toutes
plus belles les unes que les autres.

Mais une en particulier semble lui résister.

Pour le Doc, il s’agit d’un défi qu’il remportera haut la main.

Pour la belle, il en est hors de question.

Un bras de fer s’engage entre le corps et l’esprit. Qui remportera ce duel ?

Et si un malentendu venait entacher ce qui semble se transformer en
opportunité ?

Bien plus qu’un roman érotique, toute une histoire nous est offerte pour une
sensibilité des plus émouvantes. On entre dans la psychologie des personnages
principaux.

Le pari est réussi.

Marion est ravie ! (Oui je sais, ça ne se fait pas de parler de soi à la
troisième personne…)

Je remercie infiniment K.T. Tryon pour sa confiance et la primeur d’une lecture originale qui réchauffera les plus frileuses.

J’ai eu la chance de découvrir ce chasseur lors de sa correction 😀

#5 15 minutes, thermostat 8 de Caliste d’Entressac

Bonjour à tous !

Aujourd’hui, je vous propose de découvrir le recueil érotique de Caliste d’Entressac : 15 minutes, thermostat 8.

Disponible sur Amazon

Résumé :

« 15 minutes, thermostat 8 » ; titre surprenant pour un recueil de onze nouvelles érotiques… En fait, ce sont des repères qu’a souhaité vous donner l’auteur pour mieux organiser votre lecture. Vous trouverez dans les premières pages de l’ouvrage une table des matières. Les textes y sont répertoriés, avec pour chacun d’eux, un temps de lecture estimé et… sur une échelle de 1 à 10, le degré d’érotisme atteint…

Mon avis :

Tout comme une cuisson au four, le plat est préparé avec amour, il mijote, il dore et frémit. Le résultat… un régal !

Plusieurs bribes d’histoires nous sont proposées, la température monte, les corps s’échauffent.

Plus qu’un simple récit, on assiste à une déferlante de sensations des plus exquises par la plume délicate de l’auteur.

La sexualité est abordée par des moments doux et délicats, mais également par des moments plus intenses, plus brutaux.

La sensualité est mise à nue dans les 281 pages de la version brochée.

Chaque histoire est une mise en bouche, chaque personne est unique dans ses envies, dans ses besoins. Parfois, les certitudes deviennent inquiétudes… jusqu’à la révélation. Telle une délicieuse délivrance.

Un concentré d’exploration des sens, des corps, des sentiments, chaque parcelle est initiée à ses propres désirs.

Et puis, le livre se referme sur une sensation étrange d’apaisement, de satisfaction.

Je remercie infiniment Caliste pour l’envoi de son recueil qui m’a bien réchauffée pendant cette période hivernale !