#14 Comme une reine de Poète Incorrect

Bonjour à tous !

Aujourd’hui, je souhaite vous présenter les récits de Poète Incorrect : Comme une reine publiés🔞 aux éditions Drakkar.

Disponible sur le site de Drakkar éditions

Résumé :

« Elle est la reine de mon cœur et je suis le roi de ses désirs » Dans Comme Une Reine, Poète Incorrect partage ses récits érotiques en histoires, en textes courts et en citations.

On y retrouve ses plus populaires « Dimanche Pluvieux », « Voyage en Train », mais aussi des inédits comme « La Louve a Faim Ce Soir », « 14 Février » et bien d’autres.

Entrez et découvrez ce royaume de la tendresse, de l’amour et de la luxure.

Serez-vous « ce voyeur sur cette chaise Louis XV » ou « joueur à votre tour » ?

Mon avis :

Une ode à l’amour sous toutes ses formes !

Poète Incorrect, ou PI pour les intimes, nous propose une vision de la Passion avec un grand P.

Un homme, une femme et une infinité de possibilités. Leurs seules limites ? Eux-mêmes.

Par le jeu, par la séduction, par les sous-entendus, par les sensations, les corps se cherchent et finissent par se trouver… ou pas !

Les textes se suivent, mais ne se ressemblent pas. Les mots sont choisis avec minutie pour un résultat époustouflant.

A ne pas mettre entre toutes les mains 😉

Je remercie Drakkar éditions pour m’avoir permis de découvrir ce petit bijou en avant-première.

Sang Affinités

Bonjour à tous !

Aujourd’hui, je vous propose de découvrir le nouveau roman de la superbe Elisha Lowann paru chez Drakkar Editions.

Disponible chez Drakkar

Résumé :

Je m’appelle Jenny, j’ai 25 ans, je suis journaliste à Brighton et surtout, je suis canon !

Mais ce n’est pas tout…

Suite à ma rupture avec Bryan, j’ai intégré le Club des Mambas.

La règle de ce club est simple.

Pour trouver la perfection amoureuse et sexuelle, il y a 3 rendez-vous et 2 possibilités : l’amour ou la mort.

Je suis une tueuse en série.

Vais-je trouver mon Elu ?

Ne vous fiez pas aux apparences, on peut être une tueuse et avoir un coeur !

Mon avis :

Une Dark Romance atypique qui bouleverse tous les codes !

Bien évidemment, on retrouve du sang et du sexe (donc interdit aux mineurs et aux personnes sensibles).

La règle est simple, on teste maximum trois fois, soit ça passe, soit ça casse…

Autant dire que les mecs ont les boules (sans mauvais jeu de mots).

Rapidement, on entre dans le vif du sujet.

L’héroïne mène une vie relativement normale jusqu’à ce qu’une mauvaise rencontre la fasse basculer dans un univers bien sombre… celui des Mambas. Un club pas tout à fait comme les autres par sa nature légèrement… controversée.

Son passif trouble la conforte dans l’idée que la vie peut être cruelle, mais ne perd pourtant pas espoir. Bien au contraire !

Elle reste persuadée que la cause du club des Mambas est juste et qu’elle peut trouver le véritable amour. Du moins, elle va tout faire pour s’en donner les moyens.

Des rebondissements, des révélations et des circonstances plus que louches vont survenir de manière totalement imprévisible et vont chambouler le quotidien quelque peu mouvementé de la jeune femme.

L’accent est mis sur le besoin de conquête, alors qu’attendez-vous pour prendre le large vous aussi et rencontrer Jenny dans sa quête de la perfection ?

Je remercie infiniment Drakkar éditions de m’avoir permis de découvrir cette Dark Romance en avant première.

Bravo à Elisha Lowann qui signe là une incroyable histoire qui bouleversera toutes vos idées sur le couple idéal.

Je vous invite vivement à suivre l’auteure et la maison d’édition sur les réseaux. Je crois, non je l’affirme, c’est un coup de cœur inconditionnel pour ce binôme.

Six cordes au cou de Didier D. Deveney

Bonjour à tous !

Aujourd’hui, je vous propose de découvrir le thriller rock’n’roll occulte initié par @deveney_auteur et mis en lumière par @drakkareditions

https://www.drakkar-editions.com/product-page/six-cordes-au-cou-1

Résumé :

Et si certains destins étaient tracés…

Suite au décès de son père, Vincent, animateur radio dans le sud de la France, retourne en urgence sur Paris. À l’ouverture du testament, il a la surprise de se voir confier l’activité familiale : conserver et louer des instruments de musiques les plus rares au monde. C’est alors qu’un important client lui confie une mission très spéciale : retrouver une mystérieuse guitare, témoin des plus marquants moments de l’histoire musicale moderne. De la Scandinavie aux USA, dans le cercle fermé du rock et de ses collectionneurs, il se lance alors, sans le savoir, dans une dangereuse course jonchée de morts suspectes.

Laissez-vous envoûter par ce thriller rock et occulte !

Mon avis :

Du Rock, du peps et de l’intrigue.
Tous les ingrédients sont présents pour passer un très « bon » moment.
Dès les premières pages, un sentiment étrange nous envahit et nous poursuit jusqu’à la fin… mais quel mystère se cache derrière cette six corde ?
Vous l’aurez compris, ce roman se lit comme on écoute un bon rock ! On le déguste, on mène l’enquête, on cherche à percer ses mystères et ses sens cachés.
Didier nous mène tambour battant dans cet univers sombre et lumineux à la fois. C’est très étrange et envoûtant. Quand on commence, on ne peut plus s’arrêter
J’ai eu la chance de découvrir cette pépite en avant-première et franchement je ne peux que vous le conseiller. Que vous aimiez le rock’n’roll ou non, là n’est pas la question, demandez-vous plutôt quel enquêteur vous seriez si toutes les circonstances vous étaient exposées directement ?
Cette réflexion vous laisse perplexe ? Qu’attendez-vous pour le lire et me donner votre interprétation ?
Je remercie infiniment Drakkar éditions pour la mise à disposition de ce magnifique roman. Oui oui, j’ai bien dit magnifique ! Car au-delà de l’histoire, tout un univers enivrant et complexe a été mis en place par le mettre d’œuvre Mister D.

Chapeau l’artiste !

Les Maux des Mots de R.G. Memory

Bonjour à tous !

Aujourd’hui je vous propose de découvrir le roman « Les maux des mots » écrit par R. G. Memory et paru aux éditions Drakkar le 29 mars 2021.

Résumé :

Les criminels ne sont pas tous comme vous les imaginez.

« Je m’appelle Jack. Je suis un tueur en série, mais j’aime plutôt à m’appeler un scientifique chevronné. »

Jack Shields nous livre ici son parcours de “justicier du web” au travers d’enlèvements, de séquestrations, et autres expériences.

L’œuvre qui lui tient à cœur ne vous sera pas inconnue : la violence verbale sur les réseaux sociaux.

Comprendrez-vous le sens des études menées par celui que l’on appelle « le scientifique fou de Trois-Rivières » ?

Tendez l’oreille, ouvrez grand les yeux afin de suivre son histoire, celle d’un psychopathe hors du commun.

Mon avis :

Dès les premières pages on se rend compte de la particularité du roman.

Le journal intime d’un tueur en série qui se voit comme un scientifique…

L’intensité du récit est à vous glacer les sangs… et remet en cause notre vision souvent idyllique des réseaux sociaux…

Et puis vient le moment où vous souriez en lisant les lignes noircies par ce personnage… est-ce grave ?

Se pose alors la question de savoir s’il s’agit réellement d’un monstre ou simplement d’un malheureux qui est tombé sous le joug d’une malchance fortuite…

L’immersion est dérangeante mais addictive… jusqu’à l’apothéose où tous nos ressentis sont remis en question !

À tous les amateurs de romans poignants, stressants, oppressants et un peu caucasses par moments, ce livre est pour vous !

Je suis totalement conquise par la plume de l’auteure.

Je remercie infiniment Drakkar éditions pour la perversité de cette pépite, un coup de maître !

Interview de Jérémy Pahu

Bonjour à tous !

Aujourd’hui je vous propose l’interview de Jérémy Pahu qui a eu la gentillesse de répondre à mes questions.

Quel est votre parcours professionnel ? Avez-vous une formation particulière dans le domaine de la littérature ou êtes-vous autodidacte ?

J’ai commencé à écrire à l’age de 14 ans. A 21 ans, je me suis lancée dans un DAEU litteraire, qui m’a permis d’appréhender quelques notions. Aujourd’hui, à 24 ans, je suis toujours étudiant en deuxième année de sociologie. Je suis donc un autodidacte et selon moi, cela reste en réalité ma meilleure option d’apprentissage.

Qu’est-ce qui vous a poussé à vous lancer dans l’écriture ?

Aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours eu une imagination débordante.

Je dessinais énormément avant de me lancer, mais incapable de dessiner sans model, je me suis mis à traduire en mots ces images que j’avais en tête, je créais des textes courts, des nouvelles.

Au fil du temps c’est naturellement que ces écrits ont évolués me permettant d’arriver à la construction de romans.

Comment avez-vous choisi votre nom d’auteur ? Pseudo ou vrai nom ?

Je n’ai pas pris de pseudo, j’utilise mon nom.

Il y a comme une certaine fierté qui ressort de ces accomplissements personnels.

Qu’est-ce qui vous inspire dans la vie en général ?

Tout 😊 En effet, les différentes rencontres avec chacune des personnalités m’apportent une source d’inspiration. Les lieux, les photographies que je prends ne cessent de faire travailler mon imagination. La musique, les films et autres livres m’apportent aussi beaucoup. D’ailleurs, j’y fais souvent référence. Dans L’ombre Noire, presque chaque chapitre commence par une citation.

Quelles sont vos méthodes de travail ? Avez-vous des objets fétiches ou des lieux particuliers qui vous aident à travailler ?

Je n’en ai plus, ces méthodes me forçaient à être régulier mais me bloquaient dans le processus créatif me donnant très vite le syndrome de la page blanche. Aujourd’hui, j’ai toujours mon carnet de notes et dès que je pense à quelque chose ou qu’une idée me vient, je l’inscris puis travaille autour dès que je peux.

Que vous apporte l’écriture ? Reconnaissance, défouloir, bien-être ?

Au départ, c’était un exutoire, un besoin de parler. Aujourd’hui ça m’enrichie personnellement et c’est plus une envie de partager ma vision et mon imaginaire.

Comment s’appelle votre œuvre ?

L’OMBRE NOIRE

Pouvez-vous me la présenter par un résumé ?

Ça raconte l’histoire de Rutherford WRITE, un auteur à succès victime du syndrome de la page blanche.

Il décide de partir en vacances avec sa femme pour se vider l’esprit et retrouver l’inspiration.

Malheureusement, tout ne se passera pas comme prévu.

Il sera confronté à une ombre mystérieuse qui va le pourchasser tout le long du roman.

Il va alors se lancer dans une quête de la vérité.

Qu’est-ce qui vous a inspiré cette œuvre, histoire, personnage ?

Mon propre syndrome de la page blanche, les jeux vidéos tels que Alan Wake et Silent Hill, les films comme Psychose ou Fenêtre sur Cour, les romans de Stephen King ainsi que les tableaux de Salvador Dali.

Quel mode d’édition avez-vous choisi ? Maison d’édition ou autoédition ?

Je l’ai d’abord autoédité avant de passer chez DRAKKAR EDITIONS.

Quel est le public visé ?

Tous les fans de thriller, il n’y a pas vraiment d’âge mais je ne pense pas que ce type de livre soit adapté aux jeunes.

Quelle est la date de sortie ?

La version numérique est sortie le 20 septembre et le broché est disponible depuis le 16 Octobre.

Avez-vous un message à faire passer ? Général ou personnel.

J’éspère que le livre plaira aux lecteurs, je leurs conseille de ne pas le lire la nuit 😊 et je remercie toutes les personnes qui m’ont soutenues depuis le début (mon ami, mon frère, la maison d’éditions, …)

Si vous avez une ou plusieurs anecdotes, n’hésitez pas !

Oulà, j’en ai tellement …. A un moment, pour être dans l’état d’esprit du personnage, et le comprendre, je me suis enfermé dans le noir pendant plusieurs jours pour vivre ce que je devais décrire dans le roman.

Quels sont vos projets futurs ? Une suite, un film ou une nouvelle œuvre ?

Je suis en train d’écrire un nouveau roman qui ne sera pas du tout dans le même registre. Pour L’Ombre Noire, peut-être un court métrage avec un ami qui est en études cinématographiques.

Avez-vous d’autres projets en cours, à venir ou à découvrir ?

Rien de plus que le roman que j’écris en ce moment.

Quel est votre genre littéraire de prédilection ?

J’aime le thriller et la dystopie pour les aspects psychologiques et sociologiques.

Pouvez-vous citer un auteur qui vous inspire ?

Stephen King et Dmitry Glukhovsky

L’interview est à présent terminée.

Je remercie infiniment Jérémy pour sa gentillesse et sa participation ainsi que Drakkar éditions qui a permis cette belle rencontre.

Avis lecture sur “L’Ombre Noire” de Jérémy Pahu

Bonjour à tous !

Je reviens aujourd’hui pour vous parler du roman de Jérémy Pahu “L’Ombre Noire” paru aux éditions Drakkar.

Résumé :

L’OMBRE NOIRE est un thriller psychologique haletant, à la frontière de la fiction qui nous présente Rutherford Write, un auteur à succès se retrouvant face à ses propres ténèbres lorsque le syndrome de la page blanche le frappe. Sa femme et lui décident alors de partir dans un chalet perdu en forêt. Un havre de paix propice à son inspiration.

Enfin, ça, c’est ce qu’il croyait !

Une chose patiente, prête à surgir, une ombre mystérieuse, une brume répandant sur le monde son atmosphère oppressante. L’écrivain se lance alors dans une quête de la vérité.

Cet ouvrage, nous livre un classique du genre thriller en jouant au chat et à la souris avec les lecteurs, mettant en place des mécaniques et des leurres qui conduisent dans un surnaturel oppressant.

Mon avis :

Nous entrons dans la vie tourmentée de l’écrivain Rutherford Write qui nous confie ses doutes, ses peurs et ses désespoirs face à cette page qu’il n’arrive plus à noircir.

Dans ces 237 pages au format numérique, nous sommes vite submergés par la part d’ombre tapit dans le noir mais toujours présente à nous observer sans toutefois intervenir, enfin… normalement…

Un roman sombre qui nous plonge dans les méandres de la folie pour nous offrir un final surprenant et une remise en question assez terrifiante.

Jérémy, d’une grande maturité, écrit d’une manière inattendue pour son jeune âge ce qui est tout aussi troublant. Y aurait-il une part de lui-même dans ce roman ?

Certains passages sont explicites c’est pourquoi ce roman ne conviendra qu’à un public averti.

Une très belle découverte !

Je remercie infiniment Drakkar éditions qui a eu la gentillesse de me proposer ce roman en service presse.