Interview de Audrey Grill

Bonjour à tous !

Aujourd’hui, je vous propose de découvrir l’interview de la sublime Audrey Grill qui a eu la gentillesse de répondre à mes questions.

http://undefined

Quel est votre parcours professionnel ? Avez-vous une formation particulière dans le domaine de la littérature ou êtes-vous autodidacte ?

On se tutoie c’est mieux, non ? Déformation professionnelle ! Eh oui je travaille dans un univers très anglo-saxon, le tourisme. Là tout le monde se dis « tu », c’est la règle.
J’ai d’abord travaillé pour une grande compagnie de croisières française dans le montage et la commercialisation de produits terrestres (eh oui, faut mettre pied à terre aussi), puis pour une agence plus tournée vers l’évènementiel et les congrès. Depuis une dizaine d’années j’ai donné priorité à une activité que j’exerçais en parallèle : je suis dorénavant guide conférencière à plein temps à Strasbourg… enfin, actuellement avec le virus je ne guide personne mais je reste optimiste, les touristes vont revenir avec encore plus de besoin de culture et de curiosité inassouvie… [fingers crossed]
J’ai une formation secondaire littéraire mais c’est tout. Mes études de tourisme et de guide quant à elles ont touché des domaines très variés, de l’histoire de l’art aux langues étrangères. Donc je me considère plus comme une autodidacte. Je lis beaucoup, aussi je pense qu’on acquiert beaucoup de mécanismes d’écriture par ce biais.

Qu’est-ce qui vous a poussé à vous lancer dans l’écriture ?

En 2015 en passant à la Fnac j’ai vu une énorme affiche promouvant After le phénomène « Wattpad ». Je n’avais jamais entendu parler de cette plateforme. J’ai acheté le premier livre qui m’a plu et je suis donc allée sur cette appli par curiosité, surtout pour lire en anglais. J’y ai en effet découvert de belles pépites. C’est ensuite que j’ai lu des auteurs en français, et je me suis dit pourquoi pas moi ? J’ai eu quelques jolis succès.

Comment avez-vous choisi votre nom d’auteur ? Pseudo ou vrai nom ?

Audrey Grill c’est mon vrai nom. J’assume complètement ce que je fais. Aussi, pour moi, un pseudo était inutile. Ma vie privée je ne la partage pas pour autant.

Qu’est-ce qui vous inspire dans la vie en général ?

Dans mes écrits contemporains, mon univers professionnel m’a beaucoup inspiré. Certains événements inutilisables, mais qui méritent tout de même d’être relatés, sont consignés sur Wattpad dans les anecdotes d’un guide (bon, j’avoue, ça fait un moment que je n’ai rien rajouté, virus oblige…). Il y a des scènes cocasses, drôles ou complètement aberrantes.
Pour la littérature de l’imaginaire, eh bien je vais m’inspirer de mes lectures, de séries ou de films, parfois ce n’est même pas conscient, mais j’ai toujours été fascinée par le fantastique et la fantasy. Ma bibliothèque est surtout composée de tels ouvrages.

Quelles sont vos méthodes de travail ? Avez-vous des objets fétiches ou des lieux particuliers qui vous aident à travailler ?

J’écris le soir surtout, sur mon canapé, dans mon lit, ou au bar de ma cuisine. Quand l’inspiration est là j’écris même pendant les temps de pause quand je travaille (dans ce cas sur mon téléphone portable). Parfois avec un casque et de la musique en boucle, parfois dans le plus grand silence. Lorsque je pense à une histoire, j’en écris les grandes lignes, fin comprise. Je sais toujours où je vais et je ne commence pas à rédiger si je n’ai pas ma trame. Je crée également des fiches sur les personnages, sur l’univers, les peuples, les traditions, les expressions…

Que vous apporte l’écriture ? Reconnaissance, défouloir, bien-être ?

J’écris une histoire que j’aimerais lire. Donc cela m’apporte autant de plaisir qu’un livre addictif. Ecrire certaines scènes et ressentir une vive émotion en la relisant comme si vous la découvriez pour la première fois c’est grisant. Tuer certains personnages auxquels vous savez que les lecteurs se seront attachés c’est un régal aussi… [rire sadique] même si parfois ça me fend le cœur à moi aussi. Je dois être un peu maso.
Oui je tends à atteindre une certaine reconnaissance, cependant j’ai arrêté de rêver. Je ne serais peut-être jamais JK Rowling mais je suis ravie de voir que ceux qui me lisent me sont ensuite très fidèles. Même s’ils ne sont pas nombreux, pour moi c’est déjà beaucoup. J’écris avant tout pour me faire plaisir, c’est bateau mais je ne me suis jamais forcée à écrire. Je n’ai jamais connu le syndrome de la page blanche.

Comment s’appelle votre œuvre ?

Mon roman est une fantasy romantique dramatique : le Prince Scorpion

Pouvez-vous me la présenter par un résumé ?

À sa naissance, Samaël n’avait qu’un seul bourgeon d’aile ; une marque en forme de scorpion se dessinant là où aurait dû se trouver le second. Pour survivre et prendre son envol, il n’a eu de cesse de redoubler d’ingéniosité. Car dans le Haut-Royaume des Sylphes, il n’y a rien de pire que de ne pas pouvoir voler. Surtout lorsqu’on est le prince héritier. Quand le regard de Samaël croise celui d’Ambre, une jeune Sylphide à la chevelure cuivrée, l’espoir renaît. Et si la magie de la Source Sacrée pouvait le sauver ? Et si l’amour pouvait vraiment donner des ailes ?
Ce roman aborde les thèmes de la différence, du handicap, de l’acceptation de soi et de la prédestination. Le lecteur sera emporté dans le royaume des Sylphes où il suivra l’évolution d’Ambre, une jeune sorcière tout juste entrée dans l’âge adulte qui sera rapidement confrontée aux réalités les plus cruelles et injustes de la société Sylphe où cohabitent Ailés et Non-Ailés.

Qu’est-ce qui vous a inspiré cette œuvre, histoire, personnage ?

Pour le Prince Scorpion, ma plus grande inspiration a été l’un de mes rêves. Je me suis réveillée un matin avec la scène de l’Envol et de la grotte d’Esfir dans la tête. C’est rare que je me souvienne de mes songes, mais celui-ci m’avait tellement chamboulée que j’y ai pensé toute la journée. J’ai fini par en écrire le déroulé avec le plus de détails possibles pour ne pas l’oublier.
Il y avait ce royaume suspendu et ces beaux jardins fleuris, la scène s’y déroulait de nuit mais on y voyait comme en plein jour, partout on distinguait des gens qui s’envolaient, euphoriques. Mais l’un d’entre eux, amère, regardait les autres sans pouvoir les suivre. Et puis il y avait cette femme, escortée par un beau jeune homme mais qui n’était attirée que par ce prince charismatique qui ne renonçait pas et s’élançait en riant dans une machine volante pour ne pas être abandonné par son peuple.
Ouais, tout est parti de là, je vous épargne la scène de la grotte, ou alors lisez le livre…

Quel mode d’édition ? Maison d’édition ou autoédition ?

Pour diverses raisons, je ne voulais pas éditer ce titre, même pas en autoédition : trop de travail (au passage j’admire ceux qui se donnent tout ce mal). Je voulais encore moins l’envoyer à une ME. C’était fait pour Wattpad, point. Et puis Hlab est venue me chercher et son éditrice a su me convaincre.

Quel est le public visé ?

Le public visé est très large. Je dirais que c’est un roman qui parlera surtout aux adultes, aux femmes d’abord, aux hommes aussi. Aux jeunes adultes également qui se reconnaitront peut-être dans certains personnages principaux. Mais ce livre raconte l’histoire de plusieurs héros, des jeunes, des adultes et d’autres plus âgés. La problématique de l’amour est transgénérationnel, même dans un monde imaginaire.

Quelle est la date de sortie ?

Le numérique est sorti en juin 2020 et la version papier le 21 octobre 2020.

Avez-vous un message à faire passer ? Général ou personnel.

Je tiens à remercier les lecteurs curieux qui m’ont déjà lue mais aussi les auteurs que j’ai été amenée à croiser depuis mes débuts et qui m’ont beaucoup appris en partageant toutes leurs expériences. Et je tiens à saluer la solidarité qui existe dans ce drôle d’univers.

Si vous avez une ou plusieurs anecdotes, n’hésitez pas !

Lorsque Hachette m’a contactée je n’y croyais tellement pas que j’ai filé à l’éditrice mon adresse mail Junk. Vous savez, celle que vous donnez dans les magasins pour avoir la carte de fidélité mais que vous ne consultez jamais…

Quels sont vos projets futurs ? Une suite, un film ou une nouvelle œuvre ?

Je n’ai pas de nouveaux projets. Et je confirme à tous ceux qui hurlent en fermant le livre qu’il n’y aura pas de suite. C’est un one shot [insérer un émoji au sourire sadique]. Je suis dans une phase de lecture, pas d’écriture. Car ce qui est très frustrant quand on écrit c’est qu’on n’a plus le temps pour lire. Donc là je me rattrape. Un film ? ahah pourquoi pas, manque juste les investisseurs et les acteurs… à bon entendeur. Je le verrai bien sur Netflix d’ailleurs… on ne sait pas pour combien de temps les cinémas resteront fermés, autant être prévoyants…

Avez-vous d’autres projets en cours, à venir ou à découvrir ?

Quand j’aurais le temps et l’envie surtout, peut-être retravaillerais-je mes premiers écrits pour une éventuelle réédition. Mais pour l’instant je suis à fond dans mon nouveau hobby qui est la fabrication de bijoux. C’est une autre manière de créer et ça me fait un bien fou.

Quel est votre genre littéraire de prédilection ?

Alors je suis très hétéroclite dans mes lectures. J’adore surtout le fantastique, la fantasy, la dystopie et la romance. Avec un gros faible pour les histoires de vampires. J’aime aussi le roman historique. Un peu de polar mais pas trop noir. Je ne suis pas très biographies ni essais. Quand je lis j’ai besoin de m’évader, pas qu’on me rappelle ce que je vois en allumant ma télé. Quand je lis, j’ai besoin de rêver.

Pouvez-vous citer un auteur qui vous inspire ?

J’adore Anne Rice depuis des années. Dernièrement, j’ai découvert Sarah J Maas, Deborah Harkness et Georgia Caldera, cela faisait longtemps que je n’avais pas vibré ainsi pour des histoires. J’aime aussi Terry Goodkind.
Pour le Prince Scorpion je citerai comme source d’inspiration Shakespeare et son Roméo et Juliette et le film Avatar. Si vous voulez savoir ce que peut donner ce mélange je vous invite à lire ce roman !

http://undefined

Merci infiniment à Audrey pour sa gentillesse et sa participation à mon projet d’interview ❤

Je lui souhaite une très belle réussite dans ses projets en cours et à venir.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.