Interview de Maëlle Poe

Bonjour à tous !

Aujourd’hui je vous propose de découvrir l’interview de la mystérieuse Maëlle Poe qui a eu la gentillesse de répondre à mes questions.

Quel est votre parcours professionnel ? Avez-vous une formation particulière dans le domaine de la littérature ou êtes-vous autodidacte ?

J’ai occupé plusieurs emplois, mais aucun ne se rapporte à l’écriture, pas même mes études. Alors, je dirais que j’ai appris en lisant et j’apprends encore.

Qu’est-ce qui vous a poussé à vous lancer dans l’écriture ?

J’ai retrouvé la passion de la lecture vers l’âge de 19, 20 ans. Ce fut une révélation ! J’ai adoré me plonger dans la littérature de jeunesse. Le fantastique, la science-fiction, la romance. À cette époque, je lisais constamment. J’avais toujours la tête ailleurs, mon esprit vagabondait et imaginait plein d’histoires. Et tout naturellement, un jour, j’ai décidé de mettre tout ça à l’écrit.

Comment avez-vous choisi votre nom d’auteur ? Pseudo ou vrai nom ?

C’est un pseudonyme. Lorsque j’ai commencé à écrire et à diffuser mes histoires sur internet, je ne voulais pas utiliser mon nom de famille. Un peu trop pudique pour écrire en mon nom. Alors j’ai utilisé le nom de mon copain « Pou » et je l’ai rendu un peu plus fun en l’écrivant « POO »… Alors pendant longtemps j’écrivais sous le nom de Maelle POO (tout en sachant ce que voulait dire POO en anglais ), mais évidemment lorsque j’ai signé avec Hachette, ce n’était pas très sérieux de garder le nom POO. Alors, j’ai changé une lettre, pour Maelle Poe. Et puis… Ça rappelle le nom d’un célèbre écrivain/poète.

Qu’est-ce qui vous inspire dans la vie en général ?

Tout ce qui est léger et insouciant. J’aime la magie, le rêve, l’imaginaire. La vie réelle ne m’inspire donc pas beaucoup ces derniers temps.

Quelles sont vos méthodes de travail ? Avez-vous des objets fétiches ou des lieux particuliers qui vous aident à travailler ?

J’écris seule, dans ma chambre ou sur la méridienne du canapé de mon salon. J’aime avoir de la musique en fond. Un live de London Grammar ou de Ben platt. Avant je fumais clopes sur clopes, aujourd’hui je vapote. Beaucoup. Et je n’ai jamais vraiment eu de méthodes pour travailler. Je note mes idées dans mon bloc note de téléphone, j’écris quelques scènes sur mon ordinateur, lorsque des passages me viennent en tête. Puis un jour, je décide d’écrire le premier mot du roman et je persévère pour aller jusqu’au dernier, celui de la fin.

Que vous apporte l’écriture ? Reconnaissance, défouloir, bien-être ?

Plutôt bien-être. Quand on lit un livre, on a la sensation d’avoir vécu une autre vie. Quand on écrit c’est pareil, mais en bien plus fort, et la sensation dure bien plus longtemps. C’est une autre vie qui ne nous quitte pas pendant des mois. Des personnages et des lieux que l’on visualise, et affectionne. Ce sont des images que l’on garde constamment en tête. L’écriture m’apporte la magie que la vraie vie n’a pas. (Même si la vraie vie est belle, il lui manque quelques dragons, deux ou trois sortilèges, un elfe ou deux et pourquoi pas un peu de poussière de fée )

Comment s’appelle votre œuvre ?

J’ai sorti un premier roman chez Hlab : Bouche Cousue, qui est disponible en format broché depuis Janvier 2021.

Pouvez-vous me la présenter par un résumé ?

Bouche Cousue raconte l’histoire de Sofia, une jeune femme qui donnera tout pour sauver sa famille et son peuple de leurs dirigeants cruels. Elle se mêlera à la royauté, tentera de percer leurs secrets, créera des alliances, et au milieu de toutes ses stratégies : tombera amoureuse…

« Là d’où je viens, les filles sont arrachées à leur famille le jour de leur dix ans pour les préparer à leur futur métier.
Comme pour chacune d’entre elles, on a choisi mon destin à ma place. Dans quelques heures, je deviendrai la confidente de la famille royale. Et dans ce monde où l’écriture est bannie et où les ragots se propagent telle une épidémie, je suis le réceptacle à secrets idéal. Car je suis muette.
Du moins c’est ce qu’ils pensent tous… »

Qu’est-ce qui vous a inspiré cette œuvre, histoire, personnage ?

Je ne me souviens plus de ce qui m’a inspirée pour cette histoire. Je ne me souviens même plus du jour où j’ai écris les premiers mots. Est-ce qu’ils me sont venus d’un coup ou songeais-je déjà à cette histoire depuis longtemps ? Aucune idée. Ce que je sais, c’est que j’ai écris pendant des jours entiers et qu’il ne m’a fallu que quelques semaines pour terminer la première partie. La deuxième, elle, a été plus longue à écrire. Pour les personnages, j’aime intégrer des noms de personnes que je connais, ou encore, pour des personnages très secondaires, utiliser les prénoms des héros de mes autres romans.

Quel mode d’édition avez-vous choisi? Maison d’édition ou autoédition ?

J’ai signé tous mes romans chez Hachette et je suis ravie de travailler avec eux.

Quel est le public visé ?

Le public young adult, new adult, parce qu’il faut catégoriser. Mais, pour ma part, j’aime à penser que c’est pour tout le monde. J’ai 30 ans et pourtant je ne lis que du jeunesse et new adult.

Quelle est la date de sortie ?

Bouche Cousue est déjà sorti en format numérique et est tout juste sorti en format broché le 6 janvier 2021. Les trois tomes de 900 sont déjà sortis en numérique, et le format broché sera disponible d’ici quelques mois (cette sortie papier réserve quelques surprises….)

Avez-vous un message à faire passer ? Général ou personnel.

C’est assez bateau mais : Ne prenez pas la vie trop au sérieux…

Si vous avez une ou plusieurs anecdotes, n’hésitez pas !

J’ai commencé à écrire Bouche Cousue et 900 sur Wattpad et, dans chacune de mes œuvres, des personnages portent les noms de certaines de mes première lectrices.

Quels sont vos projets futurs ? Une suite, un film ou une nouvelle œuvre ?

La sortie papier de 900 est à venir, et il me tarde d’en parler ! Une romance va sortir d’ici mars avril… Et c’est la première fois que je m’essaie à ce genre (j’ai adoré et j’espère que les lecteurs/lectrices aimeront aussi…)

Puis, dans mon coin, j’ai d’autres projets d’écriture…

PS : Un film ? Le rêve !

Avez-vous d’autres projets en cours, à venir ou à découvrir ?

Un projet de duologie, oui. C’est encore en cours. Je ne sais pas trop où ça me mènera.

Quel est votre genre littéraire de prédilection ?

J’adore la fantasy, la science-fiction et le fantastique. Parfois la romance.

Pouvez-vous citer un auteur qui vous inspire ?

Dans la romance MM: Lily Haime et Florie C. La fantasy : Sarah J. Maas. Et pour ceux et celles qui m’ont lue, ils le savent ou peut-être l’auront-ils deviné : Veronica Roth.

©️photos Maëlle Poe

Un très grand merci à Maëlle pour sa gentillesse et sa participation à mon projet d’interview.
Je lui souhaite tous mes vœux de réussite dans ses projets en cours et à venir.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.