Interview de Emilia Adams

Bonjour à tous !

Aujourd’hui je vous propose de découvrir l’interview de la sublime Emilia Adams qui a eu la gentillesse de répondre à mes questions.

Quel est votre parcours professionnel ? Avez-vous une formation particulière dans le domaine de la littérature ou êtes-vous autodidacte ?

Hello… alors mon parcours professionnel n’a rien à voir avec la littérature puisque j’ai obtenu un BTS action commerciale, ce qui m’a permis de travailler en magasin ou encore dans les bureaux. Actuellement, je m’occupe d’enfants (mon diplôme ne me sert pas à grand-chose). Et donc je n’ai aucune formation dans le domaine de la littérature. J’écris pour le plaisir.

Qu’est-ce qui vous a poussé à vous lancer dans l’écriture ?

Ce qui m’a surtout poussé à me lancer dans l’écriture, c’est de m’évader pour fuir un peu les soucis qui m’entourent. Je reste souvent vague sur le sujet, mais je peux en parler, car ce n’est pas un secret. J’ai un petit garçon autiste et ce n’est pas toujours facile de le vivre au quotidien. Je fais tout pour qu’il progresse, mais parfois j’ai besoin de m’occuper la tête autrement et rien de tel qu’écrire et voyager avec des personnages imaginaires.

Comment avez-vous choisi votre nom d’auteur ? Pseudo ou vrai nom ?

Emilia ressemble étrangement à mon vrai prénom hihi et Adam(s) est un personnage de Hate me, mon premier roman. J’ai ajouté un s comme la famille Adams. J’aurais dû m’appeler Morticia mdr.

Qu’est-ce qui vous inspire dans la vie en général ?

Un peu de tout. Ce qui se passe dans la vie, les films, les chansons, les faits divers étranges.

Quelles sont vos méthodes de travail ? Avez-vous des objets fétiches ou des lieux particuliers qui vous aident à travailler ?

J’écris souvent le matin et le soir. Le matin dans ma cuisine et le soir dans mon canapé. Mais je n’aime pas être dérangé par la musique. Je n’ai pas d’objet fétiche pour m’aider. J’y vais au feeling.

Que vous apporte l’écriture ? Reconnaissance, défouloir, bien-être ?

Comme c’est écrit dans la première question, une sorte d’évasion. J’adore imaginer une vie avec des persos et fuir la réalité.

Comment s’appelle(ent) votre (ou vos) œuvre(s) ?

Oula ! Il y en a plusieurs mdr. Dans l’ordre : Hate me ! Thats’s the game ! (2 tomes) You… and me (4 tomes) Julian, love and rock’n’roll.

Pouvez-vous me les présenter par un résumé ?

Oh ça va être long… Alors je fais un copié-collé de la 4e page de couverture de chaque livre.

Hate me : Aileen n’en revient tout simplement pas : après avoir répondu à une annonce sous l’emprise d’une bière bon marché, elle va enfin réaliser son rêve… Rencontrer Evan, chanteur de Black Devils ! En bonne fan, elle est folle amoureuse de lui. Toutefois, arrivera-t-elle à charmer le jeune homme qui, en plus d’être beau, sexy et ténébreux, s’avère être fiancé ? Bien que les chances soient minces, Aileen est prête à tout ! Son secret : une bonne dose de provocation, un soupçon de folie, le tout saupoudré de rock’n’roll !

You… and me : Les passions de Zoé se comptent sur les doigts d’une main : la danse, la musique, son chat et ses soirées Netflix sur son canapé. Pas question de se faire draguer tous les soirs par des mecs qui ne pensent qu’à la mettre dans leur lit ! Pour surmonter son échec amoureux, Adrian décide de ne plus s’attacher aux femmes qu’il rencontre en soirée. Des aventures déjantées sans lendemain, il ne veut plus que ça ! Leur rencontre provoquera des étincelles… Mais leur attirance est indéniable. Réussiront-ils à s’apprivoiser l’un l’autre ?

Julian, love and rock’n’roll : Depuis que Julian a perdu sa femme, son fils Elias est au centre de sa vie. Que serait-il devenu sans lui ? Il ne préfère pas le savoir, sa vie actuelle lui convient très bien, malgré la solitude. Julian n’est pas prêt à chercher à nouveau l’amour, et de toute manière, cela fait des années qu’il n’a pas regardé une femme. Mais voilà que débarque Éva : maladroite, drôle, sexy, enchanteresse… impossible de lui résister. Une attirance indéniable nait entre eux. Sera-t-elle assez forte pour permettre à Julian d’aller de l’avant ?

Qu’est-ce qui vous a inspiré ces œuvres, histoires, personnages ?

Pour hate me, mon inspiration a été mon chanteur favori : Julian Casablancas. J’ai pris quelques éléments de sa vie pour écrire cette histoire. Chaque chapitre débute par une de ses chansons.

Pour You and me, rien de particulier, mais il y a un beau clin d’œil à la série « You ».

Et pour Julian, je me suis inspirée de certains musiciens que je côtoie.

Quel mode d’édition avez-vous choisi ? Maison d’édition ou autoédition ?

Je suis publiée en maison d’édition. Les sagas chez So Romance Et one shot chez BMR.

Quel est le public visé ?

Un public féminin de plus de 16 ans (certains hommes aiment lire aussi de la romance, alors ils sont les bienvenus).

Quelle est la date de sortie ?

Tous mes livres sont déjà sortis hihi, mais il y aura une surprise prochainement, d’ici 2 mois.

Avez-vous un message à faire passer ? Général ou personnel.

Eh bien… à tous les auteurs, écrivez pour le plaisir avant tout et passez outre les commentaires malintentionnés, ce qui est difficile, car ça nous touche tout le temps. Moi-même, je suis sensible à cela, mais je fais des efforts et j’évite de regarder sur les plateformes. Il n’y a que comme ça que j’avance.

Et pour mes lectrices : je vous promets beaucoup de nouveautés, des scènes osées, des frissons, du suspens et toujours ma touche sadique.

Si vous avez une ou plusieurs anecdotes, n’hésitez pas !

Je vais rester mystérieuse pour le moment.

Quels sont vos projets futurs ?

3 projets en cours. Que de la romance, dont une de Noël.

Avez-vous d’autres projets en cours, à venir ou à découvrir ?

Je suis en train d’écrire un spin-off du manuscrit que je viens de terminer et qui verra le jour d’ici 2 mois.

Quel est votre genre littéraire de prédilection ?

La romance, bien évidemment.

Pouvez-vous citer un auteur qui vous inspire ?

J’adore Christina Lauren et j’ai découvert une auteure il y a peu de temps qui a une superbe écriture : L. J Shen. Leurs histoires sont inspirantes, mais je ne copierai jamais sur elles.

Source des visuels ©️Emilia Adams 😉

Un immense merci à Emilia pour sa gentillesse et sa participation à mon projet d’interview.

Je lui souhaite une très belle réussite dans ses projets en cours et à venir.

Vous pouvez retrouver ma chronique sur Julian, Love & Rock’n’roll par ici.

#Interview

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.