Interview de Virginie Cazal

Bonjour à tous !

Aujourd’hui je vous propose l’interview de Virginie Cazal qui a eu la gentillesse de répondre à mes questions.

Quel est votre parcours professionnel ? Avez-vous une formation particulière dans le domaine de la littérature ou êtes-vous autodidacte ?

On va dire qu’avec mon parcours scolaire, j’ai baigné dans la littérature très rapidement.

Après un baccalauréat littéraire, je me suis orientée vers des études d’arts-plastiques et d’histoire de l’art.

Mais aujourd’hui, j’exerce dans un tout autre domaine. Je travaille dans l’Administration publique et en parallèle, j’écris des histoires, ma passion depuis 2016.

Qu’est-ce qui vous a poussé à vous lancer dans l’écriture ?

J’ai commencé à écrire adolescente, vers l’âge de 15 ans.

A l’époque, je remplissais des cahiers de brouillons. Ma première histoire était de la fantasy. Un univers avec des châteaux, des dragons, des contrées lointaines, et Jayah ma petite héroïne au passé bien tourmenté.

Cette histoire n’a malheureusement jamais vu le jour, mais je compte bien la retravailler.

Ce qui m’a vraiment poussé à me lancer dans l’écriture, c’est le jour où je me suis dit : « Pourquoi pas moi ? »

Plus jeune je lisais ou je regardais des films et lorsque la fin ne me plaisait pas, j’étais si déçue que je me disais : « Si j’avais écrit ce livre ou réalisé ce film, j’aurais peut-être fait mieux ! »

Alors, j’ai décidé de m’y mettre.

J’ai longtemps hésité à écrire, car j’étais persuadée que devenir écrivain/auteur était réservé à l ’« élite » ou à des personnes qui avaient un parcours scolaire irréprochable. Et je doutais de mes capacités.

Mais c’est réellement en 2015 que l’idée a pris vie. Et c’est avec les encouragements de celui qui partage ma vie que je me suis lancée dans cette aventure. Selon lui, il y avait du potentiel et il y croit encore.

Alors j’ai commencé à raconter mes histoires sur des plateformes d’écriture en ligne : Wattpad, Scribay et Imaginae et j’ai réussi à convaincre un grand cercle de lecteurs. Ce qui m’a tout de suite conforté dans l’idée de poursuivre.

Comment avez-vous choisi votre nom d’auteur ? Pseudo ou vrai nom ?

(Haha !!) Cette question tombe à pic car beaucoup de personnes me la posent et s’interrogent.

J’ai décidé de conserver mon vrai nom : Virginie Cazal.

Il n’y a vraiment rien d’extraordinaire, mais ça a tout de suite été pour moi comme une évidence. « KZL » c’est l’abrégé de « Cazal » . Je me suis dit, pourquoi pas faire un petit de jeu de mots là-dessus.

Qu’est-ce qui vous inspire dans la vie en général ?

Tout ! Les lieux, les personnes, le temps…

Je peux m’inspirer des sujets actuels ou qui me touchent et je les intègre à mes histoires.

Quelles sont vos méthodes de travail ? Avez-vous des objets fétiches ou des lieux particuliers qui vous aident à travailler ?

Pour être en conditions, obligée de travailler avec des musiques de films ou de jeux vidéo (ma seconde passion) sur les oreilles. Ma playlist en est remplie !

J’écoute entre autre énormément d’Immediate music, les B.O des films : Marvel, Harry Potter, Gladiator, le Cinquième Elément.

Ou encore des musiques de jeux : Metal Gear Solid, World of Warcraft, Tomb Raider…

Ah ! J’oubliais « Tokyo Machine » pour les scènes d’action (haha, ça donne de l’énergie).

Je me passionne également pour la lithothérapie alors, mes pierres m’aident à trouver l’inspiration. J’utilise de l’améthyste en particulier. Vous devriez essayer si vous êtes en manque d’inspiration, c’est fabuleux !

Que vous apporte l’écriture ? Reconnaissance, défouloir, bien-être ?

Je dois bien avouer que je suis plutôt casanière alors en écrivant, je me suis créé mon propre monde.

L’écriture me fait voyager et rencontrer d’autres personnes.

Elle me permet également de véhiculer des messages et des valeurs auxquels je suis attachée.

Comment s’appelle votre œuvre ?

J’ai écrit deux romans pour l’instant.

Le premier volet s’intitule « Nosfuria Cataclysme – Anna R.Kane : Chroniques d’une jeune terrienne ».

Le second : « Nosfuria Conspiration – La revanche des Ptolas »

Le troisième volet de la saga est en cours d’écriture.

Pouvez-vous me la présenter par un résumé ?

L’héroïne se retrouve transportée dans un univers où elle va devoir s’adapter pour survivre.

Mais elle se destine également à être la clé d’un conflit qui n’est pas le sien.

Le titre est centré sur le nom de la planète où se déroule l’histoire (Nosfuria).

Tout au long de cette aventure, je fais référence à plusieurs thèmes comme : l’amour, le mensonge, la trahison… mais aussi à des sujets de réflexion contemporaine qui nous touchent au quotidien : les valeurs morales, l’esprit de compétition, le prix à payer pour s’adapter dans une société, les droits et les devoirs, la puissance et les enjeux du regard des autres, la perte d’identité, la liberté de penser…etc.

Je ne vais pas vous spoiler la suite, mais je peux vous garantir qu’elle est aussi riche en émotions et en rebondissements que le premier volet.

Qu’est-ce qui vous a inspiré cette œuvre, histoire, personnage ?

Adolescente, J’imaginais déjà dans mon esprit ces personnages, leurs univers et leurs histoires.

Ils étaient devenus un peu comme des amis imaginaires, mais je ne savais pas comment leur donner vie à l’époque. Je ne croyais pas en moi et je n’avais certainement pas l’idée d’écrire des livres.

Pour rédiger cette histoire, je me suis inspirée des œuvres cinématographiques actuelles.

Je suis une fan inconditionnelle de la série Stargate SG1, saga Harry Potter, univers Marvel & DC comics, World Invasion : Battle Los Angeles, saga Le Seigneur des Anneaux, univers Warcraft. Mais aussi des romans de Suzan Collins (Hunger Games), Veronica Roth (Divergente) et bien d’autres.

Quel mode d’édition ? Maison d’édition ou autoédition ?

Je suis en autoédition.

J’ai proposé mon premier roman à plusieurs maisons d’édition, mais sans surprise, je n’ai pas eu de nombreux retours.

Les seuls retours favorables me proposaient de publier mon livre en version numérique seulement, mais je dois dire que je suis encore attachée au papier comme beaucoup de lecteurs, alors j’ai décidé de tenter l’auto-édition.

Ce n’est pas toujours évident de faire connaitre mes histoires, car quand on est auto-édité, on ne bénéficie pas de l’aide d’une ME (publicité, relecture/correction…), mais je reste motivée.

Même si j’ai espoir de trouver un jour une maison d’édition qui saura apprécier cette œuvre.

Quel est le public visé ?

Je pense que cette histoire saura convaincre aussi bien un public adolescent qu’un public plus âgé.

vi. Quelle est la date de sortie ?

« Nosfuria Cataclysme » est sorti le 19 Mars 2016.

« Nosfuria Conspiration » a été publié le 4 Juillet 2020.

Mes romans sont disponibles sur Amazon (formats ebook et broché). Mais je peux également les expédier sur simple demande.

Avez-vous un message à faire passer ? Général ou personnel.

Un grand merci à tous mes lecteurs et à ceux qui m’encouragent depuis le début.

Merci à toutes ces merveilleuses personnes que j’ai rencontré sur les différentes plateformes d’écriture et sur les réseaux sociaux Instagram et Facebook.

Et MERCI à Marion pour cette interview. Elle est passionnée et fait un travail formidable !

N’hésitez pas à soutenir vos auteurs autoédités parce que nous avons besoin de vous !

Si vous avez une ou plusieurs anecdotes, n’hésitez pas !

La première fois que j’ai tenu mon livre entre les mains, je me suis mise à pleurer.

J’ai enfin réalisé que ce n’était pas de l’utopie et que je l’avais fait ! Tout est possible si on s’en donne réellement les moyens.

Quels sont vos projets futurs ? Une suite, un film ou une nouvelle œuvre ?

Le troisième Tome de la saga Nosfuria est en cours.

Beaucoup de personnes m’ont déjà fait remarquer que cette histoire mériterait d’être adaptée en film.

D’ailleurs, on m’a souvent conseillé d’envoyer le projet à des réalisateurs. Ce que j’ai fait, mais sans surprise également, pas de réponse de ce côté-là. Mais je ne désespère pas !

Mon rêve, pour la saga Nosfuria, serait qu’elle soit adaptée à la manière du « Cinquième Elément » de Luc Besson ou des blockbusters Marvel (mes films préférés).

J’ai encore quelques histoires en préparation dont une romance, mais je me concentre pour l’instant sur mes projets en cours.

Avez-vous d’autres projets en cours, à venir ou à découvrir ?

Je travaille en parallèle sur un second projet.

Je suis actuellement en train de rédiger une biographie à la mémoire de Maurice Saint-Val, mon défunt grand-père.

Cet homme est inconnu du grand publique et pourtant il a été un monument à son époque, que ce soit aux Antilles ou en métropole. Il a eu une majestueuse carrière sportive et a notamment œuvré pour l’émancipation de la culture guadeloupéenne outre Atlantique.

En tant qu’auteure, je me devais de lui rendre hommage.

Le projet est pratiquement terminé. Ensuite, j’ai l’intention de le proposer à plusieurs maisons d’édition.

Quel est votre genre littéraire de prédilection ?

Je suis une grande passionnée de littérature de l’imaginaire.

Pouvez-vous citer un auteur qui vous inspire ?

J’en citerai même trois !

Jules Verne… parce que j’ai grandi avec ses histoires. Le premier livre que j’ai découvert de ce grand Monsieur était dans la bibliothèque de ma mère :« Le tour du monde en 80 jours ». Je devais avoir 8 ou 10 ans.

J.R.R Tolkien… un pur génie à mes yeux.

J.K Rowling… pour son imagination débordante.

Un très grand merci à Virginie pour sa gentillesse et sa participation à mon projet d’interview.

Je lui souhaite une très belle réussite dans ses projets en cours et à venir.

PS : Surtout ne lâche rien ! J’adore ta plume 😘

#Interview

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.