Interview de Margaux Moya

Bonjour à tous !

Aujourd’hui je vous propose l’interview de Margaux Moya.

Si vous vous souvenez, je vous présentais ses deux romans qui étaient de vrais coups de cœur.

Quel est votre parcours professionnel ? Avez-vous une formation particulière dans le domaine de la littérature ou êtes-vous autodidacte ?

Je suis encore étudiante. J’ai récemment obtenu ma licence de lettres modernes et je suis désormais étudiante en master écopoétique et création littéraire. Je n’ai pas de formation d’écriture mais l’apprentissage des classiques m’a permis de progresser rapidement.

Qu’est-ce qui vous a poussé à vous lancer dans l’écriture ?

Je me suis lancée dans l’écriture naturellement. Je n’ai jamais décidé d’écrire, je l’ai simplement fait. Lorsque j’ai commencé, j’étais en primaire, puis à 10 ans, j’ai rédigé mes tous premiers poèmes. Je ne me suis jamais arrêtée depuis cette époque. 😊

Comment avez-vous choisi votre nom d’auteur ? Pseudo ou vrai nom ?

J’ai décidé de garder mes véritables nom et prénom car je n’ai pas ressenti le besoin de détacher l’écriture de mon quotidien, ni de ma vie.

Qu’est-ce qui vous inspire dans la vie en général ?

Tout. Absolument tout. Je suppose que chaque auteur donnera la même réponse, mais s’il faut préciser, je dirais alors la littérature, la musique et ce qui m’entoure. De l’abeille qui s’envole aux inconnus qui discutent à côté de moi.

Quelles sont vos méthodes de travail ? Avez-vous des objets fétiches ou des lieux particuliers qui vous aident à travailler ?

Je n’ai pas de méthode de travail car je ne considère par l’écriture comme tel. C’est un élan, une envie subite que j’assouvis aussitôt qu’elle se présente. Alors, je peux aussi bien écrire dans le train qu’à mon bureau ou même en classe.😉

En revanche, ce qui ne change jamais (si j’ai les moyens de le faire) c’est la musique : j’adore écrire au rythme de la chanson, sentir mon cœur et mes doigts s’emballer.

Que vous apporte l’écriture ? Reconnaissance, défouloir, bien-être ?

Les trois sentiments que tu cites sont très bien choisis ! Chaque séance d’écriture est différente. Certaines peuvent me faire sourire et me redonner de l’entrain, d’autres me bouleversent et me forcent à rester dans le silence pendant de longues minutes, le temps de renouer avec la réalité. De manière générale, l’écriture m’apporte de la joie et de l’énergie : l’excitation d’une nouvelle idée fait partie des choses que j’aime le plus!

Comment s’appelle votre œuvre ?

Mon premier roman s’intitule La Fuite, le second La Machine à aimer.

Pouvez-vous me les présenter par un résumé ?

La Fuite est un roman d’aventures qui relate le voyage de Paul. Il décide de tout quitter pour retrouver l’insouciance de son enfance et pour se sentir libre de nouveau, mais sur sa route il rencontre Angie. Elle est aussi joyeuse que dangereuse, et sa décision de la laisser monter dans sa voiture aura de grandes conséquences. Le voyage se transforme en course-poursuite et en ode à la vie.

La Machine à aimer est ce que j’appelle une “contre-romance”. Il s’agit d’un roman, mêlant également poésie et théâtre, qui retrace l’évolution psychologique de Charlotte. Elle aime écrire et elle aime le théâtre. Son quotidien change lorsqu’elle rencontre Gabriel, pianiste, et qu’elle lui achète une machine à écrire. Leurs échanges, entre feu et glace, s’emballent et résonnent, mais l’harmonie se transforme peu à peu en dissonance.

Quel mode d’édition avez-vous choisi ? Maison d’édition ou autoédition ?

Autoédition.

Quel est le public visé ?

Tout public, mais particulièrement les lecteurs en quête de nouveauté, d’originalité ou de poésie.

Quels sont vos projets futurs ? Une suite , un film ou une nouvelle œuvre ?

Courant octobre paraîtra mon troisième ouvrage, encore différent des deux premiers ! Il ne sera pas un roman, ni du théâtre… Je n’en dis pas plus 😉

Avez-vous d’autres projets en cours, à venir ou à découvrir ?

De nombreux, très nombreux ! Je travaille sur tous les fronts car les idées ne me laissent pas tranquille. Si tout se passe comme prévu, 2021 devrait être une année riche. 😉

Quel est votre genre littéraire de prédilection ?

J’aime tous les genres, et c’est sans doute pour cette raison que je les mêle très souvent ! La poésie dans le roman, ou le théâtre dans le roman… Pourquoi séparer les genres quand ils peuvent se compléter ? 😊

Un très grand merci à Margaux pour sa participation à mon projet d’interview.

Je lui souhaite une très belle réussite dans ses projets en cours et à venir.

#Interview

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.