Interview de Grace Zareth

Bonjour à tous !

Aujourd’hui je vous propose l’interview de l’auteure Grace Zareth.

Je vous laisse découvrir son univers !


Quel est votre parcours professionnel ? Avez-vous une formation particulière dans le domaine de la littérature ou êtes-vous autodidacte ?

Je suis autodidacte. J’écris depuis l’âge de huit ans. C’est plus qu’une passion. Ça fait partie de moi.

Qu’est–ce qui vous a poussé à vous lancer dans l’écriture ?

J’aime lire depuis l’enfance. La saga du petit Nicolas de Goscinny et Sempé a été parmi mes livres préférés à l’époque. Mon imagination a toujours été fertile. L’écriture m’est venue naturellement. J’enregistre aussi, des chansons, tous les jours et plusieurs fois par jour, les bons jours.

Comment avez-vous choisi votre nom d’auteur ? Pseudo ou vrai nom ?

Grace est mon prénom. Zareth est un clin d’œil à ma foi chrétienne. Et c’est mon nom d’artiste depuis plus de dix ans.

Qu’est-ce qui vous inspire dans la vie en général ?

Tout. De la nature, à la société, à mon vécu, aux images que je vois dans ma tête, tels des films qui défilent. Parfois, un papillon qui vole peut m’inspirer une histoire de superhéros ou d’autres choses encore. L’écriture n’a aucune limite, tout comme l’imagination.

Quelles sont vos méthodes de travail ? Avez-vous des objets fétiches ou des lieux particuliers qui vous aident à travailler ?

J’écris généralement entre 3000 et 5000 mots par jour. Dans les meilleurs jours, il m’arrive de dépasser les 16,000 mots.

Je me lève très tôt pour avoir l’esprit libre et consacrer le reste de la journée à d’autres activités.

Comment s’appelle votre œuvre ?

Mon prochain roman à paraître se nomme Boulevard de la haine tome 2.

Pouvez-vous me la présenter par un résumé ?

C’est la suite du tome 1. Bill Wutherfield, un adolescent de 17 ans, tatoué, raciste et antisémite, est mis en binôme avec une Afro-Américaine dans le sud des États-Unis, en Caroline du Sud. Il découvre qu’il pense mal grâce au projet contre le racisme et les discriminations. Son proviseur lui parle de l’histoire du monde et le pousse à lire davantage. Dans le roman, une romance prend forme avec Rosa Jackson. Elle est l’opposé de Bill. Elle a grandi dans l’amour, la tolérance et la paix. J’aborde de nombreux thèmes dont : le racisme, l’antisémitisme, l’islamophobie, l’esclavage, le colonialisme, les droits civiques aux États-Unis, les violences faites aux femmes, le nazisme. Dans le tome 2. La relation entre Bill et Rosa évoluent, et beaucoup de choses changent.

Qu’est–ce qui vous a inspiré cette œuvre, histoire, personnage ?

L’idée de ce roman est venue une fois dans ma tête, avec le début et la fin. Ce qui m’a poussé à l’écrire en 2019, c’est l’injustice. Notre monde. J’en avais marre d’entendre des insultes racistes. C’est lorsque j’ai fini d’écrire le tome 1 et le tome 2 que j’ai compris que c’était une saga. Tout ne pouvait pas tenir en un seul roman. Mon âme a tant à raconter.

Quel mode d’édition avez-vous choisi? Maison d’édition ou autoédition ?

L’autoédition sur Amazon. Ce moyen m’a plu immédiatement. Il permet aux auteurs de contrôler tout le processus d’édition.

Quel est le public visé ?

Cette saga peut plaire à toutes les personnes qui aiment, les évènements historiques, la modernité, les romances contemporaines et l’évolution d’un personnage qui passe de la haine à l’amour et la paix. Le tome 1 est à partir de 16 ans et le tome 2 dès 18 ans.

Quelle est sa date de sortie ?

Il est sorti le mercredi 1er juillet.

Avez-vous un message à faire passer ? Général ou personnel.

Essayez toujours. Vous n’avez aucune idée de ce qui adviendra. Le monde attend peut-être ce que vous avez à offrir. Livre, chanson, projet. Vous trouverez toujours votre public. Pour chaque roman, il y a des lecteurs/lectrices. Croyez en vous. Rien ne sera jamais parfait, mais essayez. La vie est courte. Ne vivez pas avec des regrets.

Quels sont vos projets futurs ? Une suite, un film ou une nouvelle œuvre ?

Depuis le mois d’avril, je sors un livre par mois. J’espère augmenter la cadence dans les mois qui arrivent, lorsque je le pourrai. Mon roman du mois prochain est presque terminé.

Que vous apporte l’écriture ? Reconnaissance, défouloir, bien-être ?

Ça me rapproche de Dieu. C’est la liberté; une joie incommensurable et le chant de mon âme qui s’exprime à travers mes œuvres.

Avez-vous d’autres projets en cours ?

J’ai plusieurs romans en cours. Des sagas. Des suites de saga. Je me focalise sur ce que j’ai envie de sortir en premier, car j’ai plus d’une centaine d’idées de romans et des scénarios de films. Je dois rester concentrer pour atteindre mes objectifs. Je prévois aussi de partager mes chansons sur Youtube et Instagram. Ainsi que des covers de chanson. Et ouvrir un blog prochainement.

Et voilà, l’interview est à présent terminée.

Merci à l’auteure de nous avoir partagé son univers !

Je lui souhaite une très belle réussite dans ses projets en cours et à venir.

#Interview

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.