Interview de Fabrice Causapé

Bonjour à tous !

Aujourd’hui je vous propose l’interview de Fabrice Causapé qui a eu la gentillesse de répondre à mes questions.

Quel est votre parcours professionnel ? Avez-vous une formation particulière dans le domaine de la littérature ou êtes-vous autodidacte ?

J’ai longtemps cherché ma voie. J’ai effectué les deux premières années de licence de Lettres en vue de parfaire mon écriture et ma culture. Sinon, je suis conseillé funéraire.

Qu’est-ce qui vous a poussé à vous lancer dans l’écriture ?

C’est en lisant que m’est venue l’envie d’écrire et plus particulièrement 99 Francs de Beigbeder.

Comment avez-vous choisi votre nom d’auteur ? Pseudo ou vrai nom ?

J’ai cherché des pseudonymes, mais tout ce que j’ai trouvé était ridicule donc c’est ma véritable identité.

Qu’est-ce qui vous inspire dans la vie en général ?

La réalité m’inspire. Les rapports humains, la société et la psychologie.

Quelles sont vos méthodes de travail ? Avez-vous des objets fétiches ou des lieux particuliers qui vous aident à travailler ?

J’instaure une routine en période d’écriture. Je m’astreins à une heure par jour, dans le silence, sur mon ordinateur.

Comment s’appelle votre œuvre ?

Mon œuvre s’appelle Fondamentalement Détestable.

Pouvez-vous me la présenter par un résumé ?

C’est l’histoire d’un homme lambda, sans qualité qui en se réveillant d’un léger coma, suite à une agression, redécouvre d’un œil neuf le monde.

Ce constat l’incite à bouleverser son existence et à reprendre en main tant sa culture que sa musculature.

Et c’est lors d’une errance nocturne que ce promeneur urbain croise le chemin d’un de ses agresseurs…

Ce sont ses confessions que nous suivons tout au long de sa quête, au travers des meurtres et de l’analyse de la société.

Qu’est-ce qui vous a inspiré cette œuvre, histoire, personnage ?

Je suis fasciné par les tueurs en série. J’ai tenté de me mettre dans la peau de l’un d’entre eux afin de comprendre leur psychologie et de percevoir ce qui le menait au crime.

Quel mode d’édition avez-vous choisi ? Maison d’édition ou autoédition ?

Pour plus de liberté, j’ai choisi l’autoédition.

Quel est le public visé ?

Mon texte vise les adultes en quête de sensation et de remise en question.

Quel est la date de sortie ?

Il est sorti le 20 mars, il est disponible immédiatement sur mon site, boutique.fabricecausape.fr ou sur Amazon.

Avez-vous un message à faire passer ? Général ou personnel.

Je m’adresse aux personnes pavées de bonnes intentions, jeunes ou adultes afin de leur tendre un miroir. Exhiber le monde, la société et les relations humaines telles qu’elles sont et non telles qu’on nous les présente de manière édulcorée.

Quels sont vos projets futurs ? Une suite, un film ou une nouvelle œuvre ?

En ce moment, je travaille sur un recueil de nouvelles “la 28ème nuit” qui sortira cet automne.

Que vous apporte l’écriture ? Reconnaissance, défouloir, bien-être ?

Pour moi l’écriture est aussi plaisante que la lecture. Elle est un défouloir, un exutoire m’apportant du bien-être.

Si vous avez une ou plusieurs anecdotes, n’hésitez pas !

J’écris depuis plus de quinze ans et je publie tout juste mon premier roman donc mon message est de ne rien lâcher !

Avez-vous d’autres projets en cours ?

J’ai beaucoup d’œuvres dans mon tiroir.

D’autres œuvres à découvrir ou à venir ?

La 28ème Nuit pour l’automne et Minute de décadence pour le printemps.

Encore merci à Fabrice pour sa participation et sa gentillesse !

Je lui souhaite une grande carrière et une pleine réussite dans ses projets en cours et à venir.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.